Mesagraph joins Twitter!

Today marks a new step for Social TV in Europe and for Mesagraph! We are really excited to announce that we’re joining Twitter!

Over the past couple of years, Social TV in Europe has grown up very quickly.
Mesagraph has been at the forefront of innovation and we had an amazing time developing a strong platform to provide advanced analytics that reflects how people engage with TV shows and brands to the TV ecosystem.

But Mesagraph is more than a team of amazing engineers! We’ve had the privilege of working closely with talented and innovative teams in the world of media. Working with TV networks such as Canal+, France Télévisions, M6, TF1, as well as measurement companies like Médiamétrie and marketers like Microsoft and Mediabrands has been very fruitful. We’ve learned a lot from our partners and really enjoyed being part of their most innovative projects.

We’re also really excited about what’s ahead of us. Not only Twitter is the platform where the vast majority of public Social TV comments happens, it’s also an immense source of opportunities for advertisers to reach their audience creatively and efficiently.

As part of Twitter, we will be working closely with TV networks, agencies, advertisers, producers and integrators to help those partners make the most out of Twitter. Our team will be joining Twitter UK in London.

Lastly, we’d like to warmly thank those who’ve helped us including “Le Camping” startup accelerator, our investors, advisors, partners, friends, Acta Finance and our families who have been strongly supportive.
Sébastien (@S_Lefebvre), Cédric (@cdelfosse) and Guy (@dhyug)

L’intelligence concurrentielle au service des marques

Les marques s’intéressent de près aux conversations qui les concernent car elles peuvent contribuer à améliorer leur image, ou, au contraire, la détériorer.
Pour appréhender ce qu’il se dit sur les réseaux sociaux, de nombreuses solutions permettant de suivre des mots clés ont vu le jour mais …

Mesurer son propre impact ne suffit plus

Mesurer uniquement l’impact de sa propre marque sur les conversations ne suffit plus. Tous vos concurrents font l’objet de discussions sur les réseaux sociaux et ils sont de plus en plus nombreux à travailler leurs messages et leurs contenus pour mieux cibler leur audience et … la vôtre !
Est-ce suffisant si ma marque a recueilli 1289 mentions la semaine dernière ? Comment ont progressé mes concurrents ? Auprès de qui ?

Pour rester performant, se benchmarker par rapport à son environnement est devenu crucial.

Comment benchmarker votre présence sur les réseaux sociaux ?

D’abord, il convient de comparer quantitativement le nombre de mentions concernant votre marque à celui de vos concurrents, sur Facebook et Twitter.
Vous connaîtrez donc votre part de voix au court du temps, ainsi que le taux d’engagement avec votre marque comparé à celui de vos concurrents.

Ensuite, vous devez identifier selon différentes variables, comme le genre et l’âge, la nature de l’audience et la comparer au reste du secteur. Vous obtiendrez alors les écarts qui vous séparent de vos concurrents,pour chacun des segments, et pourrez prioriser vos actions pour chacune de vos cibles.

Enfin, il est nécessaire d’analyser les différentes affinités avec les thèmes abordés dans les conversations, ce qui servira de point de départ à l’élaboration d’un contenu plus ciblé, et permettra d’identifier les mots clés à utiliser pour vos campagnes.

Pour vous faciliter la tâche, Meaningly Brands cartographie déjà des centaines de marques organisées par secteur.

Si vous menez des campagnes publicitaires TV, vous devez vous intéresser à leur impact sur les conversations

De la même manière que les téléspectateurs commentent ce qu’ils regardent à la télévision, ils commentent aussi les publicités. Une campagne publicitaire télévisée peut créer jusqu’à 50% des conversations en rapport avec une marque, que ces commentaires soient positifs ou négatifs.
Leur analyse permet d’abord d’identifier rapidement comment est reçue une publicité par un vaste échantillon de téléspectateurs.

Conversations à propos d'un grand constructeur automobile, part des conversations en rapport avec une publicité, évolution du sentiment

Conversations à propos d’un grand constructeur automobile, part des conversations en rapport avec une publicité, évolution du sentiment

Le graph ci-dessus illustre une forte conversation autour d’une campagne publicitaire télévisuelle pour un grand constructeur automobile français. Nous observons que le sentiment associé à ces conversations est nettement plus négatif que d’ordinaire.

Mais que cache ce changement de sentiment ? L’analyse des verbatim montre que c’est une publicité bien particulière qui reçoit les commentaires négatifs.

Par ailleurs, l’analyse détaillée de l’audience qui a réagit permet d’identifier ses différentes affinités télévisuelles, c’est à dire les cibles sur lesquelles la marque résonne le plus.

Une étude menée conjointement par Mesagraph et Médiamétrie montre que les affinités calculées à partir des réseaux sociaux, c’est à dire la force du lien qui uni un groupe de personne et une marque, sont représentatives de la manière dont se comportent les audiences.

Ainsi, une marque peut utiliser ces enseignements pour ajuster la pression qu’elle exerce sur les différents points de contact, avec le message approprié.

Du community management à la Direction Marketing en passant par la Direction de la Communication

A l’heure du consommateur connecté, les réseaux sociaux sont devenus le moyen indispensable pour appréhender la présence et l’image d’une marque dans les conversations. Leur analyse intelligente intéresse directement les directions marketing et de la communication qui peuvent décider de la meilleure manière de préempter les discussions.
Les acheteurs média bénéficient d’un retour en temps réel de leurs actions média et les community manager y trouvent les clés pour actionner les segments visés par la marque et pour toujours rester à l’esprit des consommateurs.

Vous avez trouvé cet article utile ? Laissez-nous vos coordonnées et nous reprendrons rapidement contact avec vous.
Contactez nous

La Social TV et les marques

La social TV est un phénomène en plein essor.
Tous les mois, ce sont près d’un million d’utilisateurs qui commentent les émissions de télévision, sur Twitter. Ils étaient moins de quatre cent mille il y a un an !

Chaque utilisateur émet aujourd’hui en moyenne plus de 10 tweets par mois.

D’ailleurs, l’ensemble des chaînes entretiennent le phénomène en intégrant Twitter à l’écran, dans leurs applications de second écran et sur le Web. Médiamétrie et Mesagraph se sont associés pour joindre les mesures d’audience TV aux audiences sociales.

Au fur et à mesure que le phénomène prend de l’ampleur, les marques réalisent que ces conversations sont autant de données dont l’analyse permet une connaissance approfondie des consommateurs et de leurs habitudes.
Mais comment une marque peut-elle tirer partie de ces informations ?

C’est là que Mesagraph entre en jeu. Mesagraph scrute les réseaux sociaux pour analyser les conversations publiques en rapport avec les émissions de télévision, ainsi que celles en rapport avec les marques.
Les responsables Marketing peuvent alors, en temps réel, bénéficier de retour terrain sur le ressenti des consommateurs et mesurer la performance de leur plan média.

Mesagraph identifie les conversations en rapport avec les émissions des 25 chaînes de la TNT, ainsi qu’avec des centaines de marques. Ensuite, nos algorithmes déterminent l’affinité entre chaque émission, chaque chaîne et chaque marque, c’est-à-dire la force du lien qui se crée au cours du temps.
Par exemple, nos systèmes savent que les personnes qui commentent  “Ma famille d’abord” sur Twitter, commentent aussi les marques Oasis et Orangina.
Le résultat : des indicateurs utilisables depuis le media planning, jusqu’à la mesure de la performance.

Les marques utilisent ces informations pour cibler les émissions dont l’audience est la plus susceptible de résonner sur les réseaux sociaux à propos de leur marque, pour augmenter le “earned media” et optimiser la performance de leurs campagnes.

Capture d’écran 2013-09-02 à 14.39.22

Carte des affinités entre une marque de console de jeu et quelques chaines – une par ligne – du paysage audiovisuel français, par jour nommé de la semaine.

Par exemple, si vous êtes responsable de l’achat média pour une console de jeux, vous pouvez identifier instantanément les chaines et les émissions les plus en affinité avec votre marque, grâce à l’utilisation de Meaningly Brands.

Et comme Mesagraph assure le suivi de centaines de marques, vous pouvez comparer les performances de votre marque à celles de votre secteur.

Capture d’écran 2013-09-02 à 14.30.25

Au delà du nombre de commentaires associés à une marque ou à une émission, Meaningly Brands permet de :

  1. Mesurer les effets induits des actions média.
  2. Comprendre les synergies entre canaux
  3. Mieux articuler les prises de parole
  4. Optimiser le media planning
  5. Savoir comment allouer des pressions en complémentarité de la télévision

Vous représentez une marque et souhaitez en savoir plus ? Rejoignez nous ici.

Mesagraph and the new Twitter API

On August 16th, Twitter announced the release of version 1.1 of its API. Our customers and prospective customers have asked the implications for Mesagraph.

To start with, changes in an API always have an impact for developers. But, with this new version, Twitter adds new rules and, at the same time, limits the amount of content you can acceess by default.

Basically, Twitter is willing to control how tweets are displayed and thus, client applications, located in the upper right hand corner of this quadrant, provided by Twitter.Le quadrant des application Twitter

Mesagraph delivers services and products that stands in the left half of this quandrant with Meaningly , its SaaS analytics offering for Twitter, as well as its Social TV API .

“Right from the start, we’ve worked with Twitter to make sure we fully comply with their Terms of Services and how we use Twitter content. This also allowed us to anticipate the evolutions that were just announced to serve our customers better.” says Sébastien Lefebvre, founder and CEO at Mesagraph.

Mesagraph now has a secure and complete access to Twitter content. Its scalable processing platform has the capacity to process dozens of million tweets every day to extract insights from Twitter for business growth.

For any further question, please contact us.

Mesagraph et la nouvelle API Twitter

Le 16 août 2012, Twitter annonçait la sortie prochaine de la version 1.1 de son API. Cette annonce fait naturellement s’interroger nos clients et prospects sur le positionnement de Mesagraph.

Tout d’abord, des changements de fonctionnalité au niveau d’une API impactent toujours les développeurs. Mais, avec cette nouvelle version, Twitter durcit les règles à respecter tout en limitant l’accès à son contenu.

Essentiellement, Twitter souhaite occuper seul le terrain des applications clientes, situées dans le quart supérieur-droit du quadrant fourni par Twitter.Le quadrant des application Twitter

Précisément, Mesagraph occupe la moitié gauche du quadrant avec Meaningly , application SaaS de statistiques pour Twitter et son API Social TV .

“Nous avons pris très tôt l’initiative de nous rapprocher de Twitter pour nous assurer que nous respections pleinement les conditions d’utilisation et d’affichage du contenu Twitter. Cela nous a aussi permis d’anticiper les évolutions qui viennent d’être annoncées pour mieux servir nos clients.” déclare Sébastien Lefebvre, fondateur et président de Mesagraph.

Mesagraph dispose d’un accès complet et sécurisé au contenu Twitter qui, combiné à sa plateforme de traitement, permet de traiter plusieurs dizaines de millions de tweets quotidiens.

Pour toute question complémentaire, contactez-nous ici.

Tour de France : les temps forts de la dernière étape sur Twitter

J’avais envie de dire bonjour à n’importe qui. N’importe qui ce fut toi, je t’ai dit n’importe quoi

Le dimanche 22 juillet a été marqué par le point final de l’édition 2012 du Tour de France. Les retransmissions du Tour sont très commentées sur les réseaux sociaux, en cette période estivale, avec près de 10000 tweets par jour lors des grandes étapes de montagne. Lors des dernières élections présidentielles, nous avions analysé dans un précédent billet l’usage des hashtags par les twitteurs et twitteuses (puisque c’est ainsi qu’il faut désormais les désigner) dans les conversations autour des différents candidats. Nous avons cette fois-ci effectué une analyse beaucoup plus fine des messages et conversations sur le Tour de France. La technologie d’extraction sémantique Mesagraph permet d’identifier les différents sujets dans un texte donné. Par exemple, dans le tweet

on a pu automatiquement identifier les sujets suivants :

  • Bradley Wiggins ;
  • Drapeau du Royaume-Uni ;
  • Avenue des Champs-Élysées ;

et associer ce tweet à l’émission de télévision “Cyclisme” qui passait à ce moment sur France Télévisions. En effectuant cette analyse sur l’ensemble des tweets concernant le cyclisme puis en comptant les sujets identifiés, on peut obtenir le graphique suivant qui décompose les conversations portant sur le cyclisme, par sujets:

Analyse sémantique de l'arrivée du Tour de France

On peut observer qu’à plusieurs moments de la journée, le nombre de tweets concernant certaines entités augmente abruptement. Ces pics correspondent aux temps forts de l’étape (ils ont été superposés sur l’illustration ci-dessus). En examinant le flux de tweets à ces moments clés, on a ainsi pu reconstituer :

  • l’arrivée des coureurs, Christopher Horner en tête, sur les Champs-Élysées, 
  • le moment où la cloche indique le dernier tour sur la célèbre avenue parisienne,
  • l’arrivée au sprint et la victoire de Mark Cavendish
  • ou à propos de la victoire finale de Bradley Wiggins

La décomposition des conversations relatives à événement sportif permet l’identification des sujets d’intérêt au court du temps. Au delà de compter le nombre de tweets, elle permet de dégager des tendances, d’identifier des événements et de mesurer l’impact d’une campagne de communication.

Pour le secteur du sport, c’est l’opportunité d’évaluer la popularité d’un sportif au court de différents événements mais aussi de mieux comprendre les micro-communautés qui constituent sa base d’admirateurs et au passage, pour un sponsor, de s’assurer que les valeurs qu’ils portent trouvent un écho.

L’éventail d’applications qui résulte de l’analyse sémantique est immense, et contrairement à ce que chantait Joe Dassin, dans Les Champs Élysées (la citation ci-dessus est de lui !), on ne dit jamais n’importe quoi, sur Twitter !

Avec Secret Story 6, TF1 occupe l’access prime-time sur Twitter

La première de Secret Story 6 sur TF1 (voir le compte Twitter officiel) le vendredi 25 mai 2012 a été l’une des émissions les plus commentées sur Twitter de l’histoire de la Social TV en France avec plus de 300 000 tweets. Mais autour de l’émission diffusée en prime-time, les émissions connexes diffusées en access prime-time connaissent, elles aussi, un succès important sur le réseau social.

Très convoité par les chaînes privées, le créneau n’était jusque là réellement occupé que par NRJ12 avec “Les Anges de la Téléréalité” (voir le compte Twitter officiel). Mais il faut bien reconnaître que les ordres de grandeurs atteints par Secret Story 6 sont sans commune mesure, atteignant près de 30 000 tweets le mardi 28 mai contre un peu plus de 8000 pour Les Anges de la Téléréalité.

Secret Story vs Les Anges de la Téléréalité

Nombre de Twittos (Orange) et Tweets (Rouge)

Ce qui a le plus fait réagir pendant Secret Story du 28 mai 2012

L’activité sur Twitter a connu un pic de 600 tweets entre 18h36 et 18h37. A ce moment, l’essentiel de l’audience a le sentiment que les secrets vont être difficiles à garder jusqu’au bout, comme pour mieux signifier sa peur que l’émission retombe comme un soufflé.

Elections présidentielles: autour des deux candidats sur Twitter

Le dimanche 22 avril dernier a eu lieu le premier tour des élections présidentielles françaises. Comme les émissions politiques, celui-ci a généré un fort trafic sur Twitter. Ce fut donc pour nous l’occasion de cartographier les réactions exprimées sur Twitter.

À la recherche des tweets

Comment procéder ? En l’absence d’autres solutions, les twittos rejoignent les conversations publiques en incluant dans leurs tweets des hashtags (#) ou des mentions (@ pour s’adresser à une autre personne). Ainsi, de telles marques de conversation émergent naturellement. Tout l’enjeu est de les connaître. Pour les émissions télévisuelles, des hashtags «naturels» apparaissent : par exemple #dpda pour «Des paroles et des actes», mais tout le monde ne les utilise pas pour autant. Dans le cadre de ce premier tour, chaque grande chaîne nationale proposait sa couverture de l’événement. Ainsi aucun hashtag n’a rassemblé l’ensemble des conversations, même si #RadioLondres en a capté une partie (voir cet article sur Slate et celui ci sur le New-York Times).

Pour contourner cette difficulté, nous avons mis au point une technique qui permet de détecter en temps réel les hashtags et les mentions qui émergent naturellement à propos de noms de personnes (ou d’émissions télévisuelles). Un constat s’impose : les twittos sont créatifs (même si les deux vainqueurs du premier tour ne sont pas logés à la même enseigne)! Nous recensons ainsi 415 dénominations différentes pour Nicolas Sarkozy, contre 116 pour François Hollande.

Naturellement, les hashtags les plus employés sont les hashtags «officiels» : #sarkozy, #hollande, #fh2012, #ns2012. Mais d’autres émergent aussi comme #avecHollande. Peut-on quantifier cet effet ? Nous avons examiné la proportion de tweets qui contiennent un hashtag “officiel” par rapport au nombre total de tweets concernant un candidat. Là encore les candidats sont traités différemment : si l’on peut capter 96% des conversations concernant François Hollande avec les seuls hashtags “officiels”, cette proportion descend à 42% pour Nicolas Sarkozy !

Un ou trois débats?

Intéressons-nous maintenant au contenu des conversations. Au delà de l’évocation des résultats, le thème qui a le plus buzzé est la tenue ou non de trois débats pendant l’entre-deux tours. À la proposition de Nicolas Sarkozy pendant son discours, Twitter s’enflamme, comme le montre le graphique ci-dessous, représentant les occurrences du mot débat dans les tweets évoquant un candidat.

Le débit de débat

Pour finir, intéressons-nous aux sentiments des twittos à propos de ce thème. Pour ce faire, nous avons représenté les occurrences de deux mots associés à chaque candidats dans les tweets contenant le mot débat.

Les débats et HollandeLes débats et Sarkozy

L’orientation des conversations associées à chaque candidat se différencie ainsi assez nettement.

Pour finir

Twitter est une formidable chambre d’écho de la vie politique française. Et la seule à être temps réel. Pour en tirer parti, Mesagraph a mis au point une technologie qui rattache automatiquement et en temps réel les tweets aux sujets d’intérêts.  Cette première étape permet des analyses plus poussées à partir de données plus justes. Il est alors possible d’étudier l’affinité pour un sujet sous différents angles : débit de tweets, vocabulaire, détection d’événements, etc …

Campagne Présidentielle 2012 : où sont les “Community Managers” ?

La campagne présidentielle 2012 s’accélère et les émissions politiques se succèdent à la télévision.

Les 11 et 12 avril derniers, l’émission “Des Paroles et des Actes” recevait les candidats à l’élection présidentielle. C’était l’occasion pour Mesagraph de se pencher sur une question cruciale : quel type de dispositif les formations politiques mettent-elles en œuvre sur Twitter lors d’une telle émission ?

L’enjeu était de taille: l’émission était en direct, et elle a été regardée par près de 4.8 millions de téléspectateurs le 12 avril 2012. Le score de l’émission du 11 avril 2012 a été, lui aussi, très bon.

Quelques chiffres

Le 11 avril 2012, le rythme des commentaires a atteint 9 tweets / seconde. Mais c’est lors de l’émission du 12 avril que le trafic a été le plus intense avec une pointe à 14 tweets / seconde. Et le volume de tweets a, lui aussi, été bien plus conséquent pendant l’émission du 12 avril, reflétant l’accroissement de l’audience évaluée par Médiamétrie, passant de plus de 70 000 tweets à 120 000 tweets.

Mais derrière ces différences, il faut noter que la proportion de retweets est restée constante à environ 37%. De même, la proportion de tweets contenant un hashtag (officiel ou non d’ailleurs) a été de 69% pour les deux émissions. Autre caractéristique commune: le nombre de tweets par personne a été très élevé, de l’ordre de 5 par personne pour les deux émissions ! A titre de comparaison, “Glee” qui passait sur W9 le 11 avril a suscité la création de 2 tweets par personne et “La Meilleure Danse” qui passait sur M6 le 12 avril s’approchait de 3 messages par personne.

La création d’un grand nombre de message par personne ainsi que l’utilisation massive de hashtags démontre un niveau d’engagement fort sur le sujet politique. Les “community managers” y sont-ils pour quelque chose ?

Des paroles et des actes – 11 avril 2012

Les 100 premiers contributeurs, soit 0,64% du nombre total des contributeurs, ont produit plus de 10% des tweets. Parmi ces auteurs, nous nous sommes intéressés à ceux ayant la plus forte capacité à amplifier leur voix en cumulant un nombre de retweets par tweet important. En voici le classement.

Des paroles et des actes - 11 avril 2012

Notez que ces personnes, qui ont la capacité à faire diffuser leurs messages, ont toutes renseigné leur profil Twitter en indiquant leur préférence politique. Ce soir là, même si le compte officiel de François Hollande n’a twitté qu’une vingtaine de fois, les messages du candidat étaient relayés par @MehdiYanis et @Romain_Pigenel, tous deux impliqués dans la campagne.

Notez que le compte @Sarkofrance est le fruit d’un blogueur mais pas directement d’une équipe Web du candidat Nicolas Sarkozy. De plus, les profil de @RonanLoas et @Samuel_Lafont n’indiquent pas un rattachement direct à l’équipe de campagne. S’il y a un dispositif mis en place par le candidat Nicolas Sarkozy, il s’est fait discret pendant cette émission.

En dehors d’Eva Joly, via @AlexisBraud, les autres candidats ne sont pas représentés dans cette liste.

Des paroles et des actes – 12 avril 2012

Des paroles et des actes - influenceurs - 12 avril 2012Le lendemain, c’est notamment au tour des candidats François Bayrou et Nicolas Sarkozy de s’exprimer. Il est donc naturel de retrouver en bonne place dans notre classement leurs comptes Twitter officiels. La capacité de l’équipe de Nicolas Sarkozy à diffuser ses messages est très forte durant l’émission. Notez aussi qu’il n’y a pas de compte Twitter incarné par des personnes, mais plutôt, un seul compte, au nom du candidat.

Plus intéressant encore, nous retrouvons ce soir là, alors que François Hollande ne prend pas la parole, @MehdiYanis et @Romain_Pigenel, déjà très présents dans l’émission de la veille. Voici donc une partie du dispositif Twitter autour de François Hollande qui fait preuve de présence et de régularité.

Notez que @arthur_heine indique être “pour le front de gauche” dans son profil. L’ensemble des autres comptes colorés en rouge étant revendiqués par des proches du Parti Socialiste.

Conclusion

Il est difficile de juger de l’efficacité globale des actions des candidats à l’élection présidentielle sur Twitter. Mais cette article démontre qu’il existe bien une différence d’approche entre les équipes de campagne des candidats. Plus surprenant, alors que nous connaissons depuis 2007 l’importance du rôle des média sociaux pendant les campagnes présidentielles, il est étonnant de voir encore aujourd’hui des candidats complétement absents de Twitter.

Dans un prochain article, nous regarderons si l’essentiel des tweets émis par les équipes de campagne des candidats sont repris au delà du premier cercle social pour tenter de toucher du doigt leur impact réel.

Top Chef: l’émission se prolonge sur Twitter

La troisième saison française de l’émission Top Chef, diffusée à la fois sur M6 et sur RTL-TVI vient de s’achever. Chaque saison a ses propres caractéristiques, avec ses événements inattendus et ses personnages parfois hauts en couleur. Mais, cette année, nous avons assisté à l’arrivée d’une nouveauté: la diffusion, plusieurs fois par émission, d’un “hashtag” dit officiel (#topchef).

Il est vrai que depuis l’année dernière, le phénomène du second écran s’est amplifié et que les réseaux sociaux recueillent de plus en plus de commentaires des téléspectateurs. Twitter est évidemment le réseau social qui s’impose, de très loin, grâce à ses caractéristiques temps-réel, son aspect social et son ouverture. Il faut dire qu’il y a quelque chose d’élégant dans le fait d’apporter un commentaire spontané au travers d’une application désormais présente dans la grande majorité des Smartphones. Et avec Topchef, les occasions ne manquent pas!

Des chiffres

Au delà du “hashtag” officiel, Mesagraph a mesuré l’engagement social, sur Twitter, des 11 émissions constituant la saison 3 de Topchef diffusée sur M6 et a pris en compte, au delà du hashtag, les commentaires comprenant le nom de l’émission, le nom des présentateurs, le prénom des candidats, …

Près de 20% des personnes qui ont apporté un commentaire lors d’une émission de Topchef l’ont fait de manière régulière (nous considérons une régularité si une personne a commenté lors de trois émissions consécutives).

Topchef sur TwitterDans l’ensemble, le niveau d’engagement est assez homogène. (en violet, l’émission du 19/03/2012, en rouge, l’émission du 26/03/2012, en vert, l’émission du 02/04/2012 et en bleu, la finale, avec le pic au moment de l’annonce du vainqueur).

Il faut dire que la production avait mis les petits plats dans les grands : des cuisiniers visiblement talentueux, une épreuve dans l’Orient Express, et finalement, un dîner de gala avec l’ensemble des candidats jouant le rôle de brigade pour les finalistes. C’était sans compter une mise en scène destinée à garder le suspens le plus longtemps possible.

Au moment de l’annonce du vainqueur, ce sont plus de 800 tweets/minute qui ont été émis, avec une répartition relativement homogène entre hommes et femmes. Il était alors minuit!

Et les sponsors ?

Sur Twitter, les sponsors (Mir et Kenwood) étaient très peu visible. Etant donné les volumes de commentaires, d’autres marques de détergent ou d’électroménager auraient pu profiter de Twitter pour engager la conversation avec une audience toute qualifiée, mais le phénomène Second Ecran est encore trop jeune pour voir de telles initiatives qui n’en sont qu’au stade de préparation pour d’autres émissions de télé-réalité notamment.

Un œil aiguisé commente sur ce qui ressemble à du “teasing produit” chez Kenwood.

Du côté de Mir Vaisselle, c’est plutôt l’ironie qui l’emporte. Qui plus est, le message le plus retweeté vient d’une ancienne candidate de TopChef. S’agit-il de publicité indirecte faisant appel au second degré ou simplement une coïncidence ?

 

Notez que les deux messages ont été envoyés depuis des Smartphones.

Pour finir

Même si nous sommes loin des chiffres américains, l’utilisation de Twitter pour commenter les programmes diffusés à la télévision est maintenant un phénomène bien visible en France, qui croît à grande vitesse. Les chaînes l’ont bien compris et un nombre croissant d’émissions incite à l’utilisation de Twitter pour commenter en direct. Bien évidemment, il s’agit pour ces émissions d’apporter de l’interactivité, mais aussi d’attirer de nouveaux téléspectateurs, attirés par les commentaires de leurs amis sur le réseau social.

Pour l’ensemble de l’industrie de la télévision, annonceurs, publicitaires, chaînes, diffuseurs, c’est l’opportunité de stimuler leur audience, d’engager de nouveaux téléspectateurs et surtout, d’obtenir des données avec un niveau de granularité jamais atteint dans le passé.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,689 other followers

%d bloggers like this: